Skip to main content

ljl

pkpk

  • La Rédaction
  • 14, Dec 2018

Pas d’arrêt des poursuites pour Ayuk Tabe et ses compagnons au Cameroun

Le Mindef a donné des clarifications quant aux détenus anglophones susceptibles de bénéficier de l’arrêt des poursuites ordonné par le président Paul Biya

Les commanditaires et planificateurs de la crise anglophone en sont exempts. L’identité des détenus anglophones concernés par la mesure présidentielle n’est pas encore connue. Des restrictions apportées jeudi par le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo, permettent cependant d’exclure Julius Ayuk Tabe et ses neuf compagnons de la liste des bénéficiaires.

Le président autoproclamé de l’Ambazonie et les autres dignitaires de son gouvernement fictif sont jugés au Tribunal militaire de Yaoundé depuis une semaine pour des faits de « financement des actes de terrorisme », révolution, « insurrection », « bande armée », « atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat », entre autres.

A221.NET