Skip to main content

ljl

pkpk

  • La Rédaction
  • 14, Dec 2018

Le FMI invite l’Etat ivoirien à « mobiliser davantage de recettes budgétaires »

L’Etat ivoirien devrait « mobiliser davantage de recettes budgétaires » pour faire face aux ambitions de développement du pays, a soutenu jeudi à Abidjan, le représentant résident du Fonds monétaire international (FMI) en Côte d’Ivoire, Jose Gijon.

M. Gijon s’exprimait à l’occasion de la présentation d’un rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur les perspectives économiques régionales et la situation de la Côte d’Ivoire, à l’auditorium de la Primature, au Cabinet du Premier ministre ivoirien. Dans ce rapport d’octobre 2018 intitulé « Reprise et risques croissants », le FMI déballe les défis actuels de la Côte d’Ivoire dans son ambition d’émergence.

Pour l’institution, le pays devra « mobiliser davantage de recettes budgétaires » pour financer les politiques de développement. La courbe des recettes budgétaires du pays, dira-t-il, montre que entre 1995 et 2016, la Côte d’Ivoire se retrouve à un niveau de recette budgétaire d’environ 15 à 16%, ce qui traduit qu‘ « il n’y a pas eu d’évolution » en termes de mobilisation de ressources domestiques.

« Tout pays qui veut être émergent doit atteindre au moins un minimum de 20% du PIB (Produit intérieur brut) de recettes budgétaires afin de financer les politiques de développement ambitieux », a fait savoir M. Gijon, relevant que des efforts restent encore à faire.

A221.NET